Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale

Partie 1 : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

Chapitre 1 : Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale.

Fiche objectifs

L’archiduc d’Autriche Hongrie François-Ferdinand est assassiné avec son épouse par un nationaliste serbe le 28 juin 1914. En représailles, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Cet événement bouscule le jeu des alliances.

2) Homme politique influent, républicain, pacifiste

3) le 25 juillet 1914

4) il parle d’une « Europe en feu » ; « L’Europe n’a été dans une situation plus tragique »

5) Autriche, Serbie, Russie, Allemagne, France.

6) Par les amitiés qui lient les empires les uns aux autres.

Problématique :Comment la PGm a-t-elle bouleversée les sociétés européennes ?

I- Guerre d’usure et violence de masse

  1. Les phases de la guerre/ enchaînement de crises

Le 1er août 1914, c’est le début de la Première Guerre mondiale. Tous les hommes en état de combattre sont mobilisés pour servir l’armée française. Ils pensent que la guerre sera courte.

De 1914 à 1915, des offensives ont lieu sur le front ouest lorsque l’Allemagne envahit le nord de la France en passant par la Belgique et le front est entre les armées russes et allemandes. C’est une guerre de mouvement.

De 1915 à 1917, les soldats s’enterrent dans des tranchées. On parle de guerre de position .

Guerre de position = guerre des tranchées, les combattants s’abritent dans des lignes creusées dans le sol et plus ou moins fortifiées pour se protéger. Elle s’oppose à la guerre de mouvement.

B. Exemple d’une bataille dans la guerre des tranchées

1. Pourquoi peut-on dire que cette bataille est une des plus longue de la Première Guerre mondiale? Justifiez votre réponse. Citez une autre bataille qui a été aussi éprouvante pour les soldats ?

Cette bataille a été l’une des plus longues de la PGM car elle a duré cinq mois, du 1er juillet au 18 novembre 1916. Celle de Verdun a été éprouvante elle aussi (février à décembre 1916).

2.Dans quelles conditions les soldats vivent-ils dans les tranchées? (doc 1 page 20 et doc ci-dessus)

Les soldats vivent dans de mauvaises conditions : tranchées étroites, conditions climatiques, tassés, peu de vivres, manque de sommeil, présence des cadavres, odeur, rats, manque d’hygiène

3.Quel nom portent-ils sur le front français? (page 24)

Vous recopierez la définition au stylo vert dans votre cahier.

Ce sont les Poilus.

Nom donné aux combattants français lors de la Première Guerre mondiale.

4.Citez entre guillemets dans votre cahier les éléments qui montrent la violence des combats. (doc 3 page 21 et doc ci-dessus.)

« les feux de l’enfer », « les sifflements […] des râles » ; « au centre du tonnerre » ; «  sous le choc de l’explosion d’un obus de gros calibre » ;

5. Quel est le bilan humain de cette bataille ? (doc 5)

Le bilan humain est lourd  : plus de 400 000 morts et plus de 600 000 blessés soit près d’un million 59 mille 543 victimes.

Jusqu’en 1918, les soldats participent par millions à des batailles sanglantes sur le front. C’est le cas pendant la bataille de la Somme en 1916. Les Poilus aidés des Britanniques , « protégés » par les tranchées défendent avec acharnement leurs positions malgré l’engagement humain et matériel allemand. La guerre est devenue industrielle. Avec Verdun, ce sont les deux batailles les plus meurtrières de la Grande guerre : Près de deux millions d’hommes meurent lors de ces deux batailles sans succès véritable.

La guerre est d’une violence inédite : de nouvelles armes sont utilisées et transforment les champs de bataille en véritable enfer. Les conditions de vie dans les tranchées, décrites par les Poilus, sont extrêmement difficiles.

Front : une zone de combat

Tranchée : long fossé creusé dans le sol pour abriter les combattants

C) La guerre vue par un artiste : Otto Dix

fiche HDA

II. Une guerre totale qui mobilise toute la société.

1. Qui travaille dans cette usine et que fabrique-t-on ? (doc 4 page 23)

On voit des ouvrières allemandes qui fabriquent des munitions.

2. Comment les enfants participent-ils à l’effort de guerre ? (doc 2 page 22)

Les enfants écrivent à leurs pères, ils sont formés aux valeurs de la guerre et du bon soldat. L’enseignement est basé sur des faits de guerre.

3. Décrivez cette affiche. Quel nom donne-t-on à ce type de document ? ( doc 3 page 22 ou 5 page 23 au choix)

Des mains tiennent des pièces de monnaie en argent. Certaines tombent et se transforment en munitions. A l’arrière plan on voit un billet d’emprunt /de prêt d’argent. En gros titre, il est écrit « Turn your silver into Bullets at the post office ».

C’est une affiche de propagande.

4. Bilan : Décrivez l’implication des civils et expliquez pourquoi la Première Guerre mondiale est une guerre totale. (docs 2, 3, 4 et 5 page 22-23) (10 à 15 lignes) Vous pouvez vous aider du livre mis à votre disposition dans la classe et des documents projetés.

Les femmes rejoignent les usines et les champs pour remplacer les 70 millions d’hommes partis combattre. Une économie de guerre se met en place : on reconvertit les usines en usine d’armement. Ces femmes qui fabriquent des munitions sont appelées les munitionnettes.

Les Etats empruntent beaucoup d’argent pour financer la guerre et augmentent les impôts. Doc 3 et 5 page 23

Pour maintenir le moral à l’arrière, les Etats pratiquent la censure (contrôle du courrier, des publications des journaux). La propagande doit convaincre l’opinion publique que la guerre menée est juste et peu meurtrière.

Arrière : terme désignant les populations qui ne prennent pas part aux opérations militaires mais qui sont soumises à l’effort de guerre.

Censure : intervention de l’État visant à contrôler la diffusion de l’information et à interdire les idées ou nouvelles jugées dangereuses.

Propagande : ensemble des méthodes de communication (affiches, presse…) utilisées pour faire accepter une opinion, une idée à toute une population.

III. Une guerre violente qui n’épargne pas les civils

A. Les civils sur le front est

1. Par qui les villes de Roubaix et de Lille sont-elles occupées ?

Ces deux villes sont occupées par les Allemands.

2. Quelles sont les conséquences sur la vie quotidienne des habitants ?

Les habitants des villes occupées subissent le travail forcé, les bombardements, la famine, la pauvreté, une hausse des impôts, le rationnement ; des menaces quotidiennes des soldats ; des déportations.

3. Repérez les éléments de la photographie qui témoignent des souffrances physiques et morales des civils.

Les maisons sont effondrées, elles ont été pillées ; la rue est déserte et a été dynamitée.

Les civils des zones occupées comme dans le Nord de la France connaissent un blocus mené par les pays de l’Entente pour empêcher le ravitaillement de l’Allemagne et de ses alliés.

Des milliers de civils meurent dans les bombardements, et des villages situés sur le front sont détruits. Les populations dans les zones envahies subissent des exactions : exécutions, viols, mutilation, travail forcé et déportations en Allemagne.

B. Pourquoi le génocide des Arméniens a-t-il eu lieu ? (docs page 26-27)

Les civils victimes de la violence de la guerre (2/2)

Le génocide du peuple arménien (manuel page 26-27)

Vous répondrez à l’ensemble des questions mises à votre disposition dans le manuel page 27 (1 à 5)

La 5e question est un bilan.

1) Le gouvernement ottoman voit dans le peuple arménien un ennemi intérieur.

2) Le génocide a eu lieu dès janvier 1915 à l’est de l’Empire ottoman, à la frontière avec l’Empire russe.

3) Les Arméniens sont déportés, expulsés. On envisage de les massacrer.

4) « pour détruire la race arménienne » ; « un long convoi […] (d’) au moins 5000, pour la plupart des femmes, des vieillards, des enfants. » ; « le cadavre du peuple arménien » ; « tous doivent être expulsés » . Un autre exemple, le grand nombre de centres de massacres et de déportation ; « agonie »

Les Arméniens forment une importante minorité chrétienne dans l’Empire ottoman (environ 1,5 à 2 millions de personnes). En 1915, le gouvernement turc les accuse de complicité avec les Russes, contre lesquels l’Empire est en guerre. Il ordonne leur déportation systématique et leur extermination, conduisant ainsi à l’un des premiers génocides du XXème siècle. Ce massacre aurait fait entre 800 000 et 1 200 000 victimes.

Déportation : déplacement forcé de population.

Génocide : extermination intentionnelle et systématique de tout un peuple.

IV. Une guerre qui engendre une vague de contestation et de révolutions en Europe: l’année 1917 et ses suites.

A. La Révolution russe ( docs page 28-29)

1. Des hommes, des femmes, des soldats, des paysans. (le peuple russe)

2. Ils réclament la fin du régime autoritaire russe, la fin de la guerre et de la nourriture.

3.- sur le plan économique : des grèves ont lieu, les transports sont paralysés, les châteaux sont détruits

– sur le plan politique, le tsar abdique.

4. Parti bolchévique : Parti politique dirigé par Lénine, dont le but est de mettre en place le communisme en Russie.

5. abolition de la propriété foncière

contrôle de la presse « bourgeoise »

la paix immédiate avec l’Allemagne

6. Les soviets sont des paysans, des ouvriers (catégories sociales )

7. Le meilleur moyen de le mettre en place est de faire la dictature du prolétariat.

8. Communisme : idéologie qui veut la création d’une société parfaitement égalitaire, sans différence de richesse, sans propriété privée.

9. La société est divisée en classes sociales (les capitalistes et le prolétariat)

10.

Capitalisme Révolution Dictature du prolétariat/socialisme Communisme

11. Ils doivent briser la résistance par la force (faire une révolution)

12. « On pourra parler de liberté lorsqu’il n’y aura plus de capitalistes, plus de classes.

13. La presse est censurée, la propriété foncière est abolie. Lénine par la dictature du prolétariat cherche à diriger la société et à la rassembler sous une même idéologie.

En février 1917, une première révolution a lieu en Russie et contraint le tsar Nicolas II à abdiquer. Le gouvernement provisoire ne parvient pas à rétablir la situation et est contesté par les sovietsassemblée d’ouvriers, de paysans et de soldats- qui réclament la paix immédiate.

En octobre 1917, une seconde révolution porte au pouvoir les bolcheviks conduits par Lénine et Trostky et soutenus par les Soviets. Ils confisquent les terres des bourgeois, nationalisent les usines, les banques, et signent la paix avec l’Allemagne en mars 1918.

L’URSS est créée en 1922.

Cette révolution russe déclenche une vague révolutionnaire en Europe comme en Allemagne ( Révolution spartakiste en janvier 1919).

bolchevik : révolutionnaire russe partisan de Lénine et d’un régime communiste.

Spartakistes : communistes allemands, par référence à Spartacus, un esclave romain révolté.

B. Les mutineries (page 34)

Les conditions de vie dans les tranchées, décrites par les Poilus, sont extrêmement difficiles, à tel point que parfois des mutineries éclatent au cours de l’année 1917.

En 1917, on peut parler d’un tournant de la guerre : la Russie révolutionnaire ayant quitté le conflit et les États-Unis entrant en guerre aux côtés des Alliés.

Conclusion

http://education.francetv.fr/matiere/epoque-contemporaine/terminale/video/la-victoire-des-allies-et-l-armistice-apocalypse-la-1ere-guerre-mondiale

L’armistice de la Première Guerre mondiale est signé à Rethondes entre la France et l’Allemagne le 11 novembre 1918.

Armistice : arrêt des combats mais qui ne met pas fin à la guerre.

http://education.francetv.fr/matiere/epoque-contemporaine/terminale/video/le-traite-de-versailles-apocalypse-la-1ere-guerre-mondiale

1) Le projet commun est de créer la SDN (Société des Nations)

2) La conférence se réunit à Versailles. Ce lieu est symbolique car c’est là où l’empereur Guillaume Ier a été sacré empereur d’Allemagne.

3) Les Allemands perdent des territoires, ne doivent plus avoir d’armée, ils doivent payer de lourdes indemnités.

4) Les empires austro-hongrois, allemand, ottoman ont disparu. La Hongrie et la Tchécoslovaquie, l’Autriche ; la Turquie sont de nouveaux Etats.

L’Europe sort affaiblie de la Première Guerre mondiale. Au bilan démographique lourd de la guerre : près de 10 millions de morts, 8 millions d’invalides et infirmes que l’on appelle les « Gueules Cassées » s’ajoute une crise économique. Les régions agricoles et industrielles ont été dévastées par la guerre. Les États doivent rembourser la dette de la guerre.

Le traité de Versailles (juin 1919) punit durement l’Allemagne. En 1919 et 1920, les autres traités dessinent une nouvelle carte de l’Europe mais des tensions subsistent (exemple dans la région des Sudètes où il y a des Allemands). Les vainqueurs du conflit créent la Société des Nations chargée de maintenir la paix 

SDN : Société des Nations, organisation internationale créée par le traité de Versailles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :