Chapitre 4: L’ordre seigneurial: la formation et la domination des campagnes.

Thème 2 : Société, Eglise et pouvoir politique dans l’Occident féodal

(XIe-XVe siècle)

Chapitre 4: L’ordre seigneurial: la formation et la domination des campagnes.

Connaissances :

Je sais définir les mots suivants

Défricher famine jachère cens corvée réserve tenures

seigneurie serf vilain charte de franchise fief hommage excommunier

Je connais :

Les dates de l’expansion européenne au Moyen- Age 1000-1300

les différents pouvoirs du seigneur

Méthode :

Je sais tirer les informations d’un texte pour répondre aux questions

Je sais rédiger un paragraphe d’environ 10 lignes

Réflexion

Je sais expliquer :

le rôle des défrichements dans la transformation de l’espace rural au MA

l’organisation d’une seigneurie et le rôle du seigneur et des paysans

l’importance des liens féodaux-vassaliques entre le seigneur et son/ses vassal (aux)

Comment une société rurale dominée par des rapports seigneuriaux s’organise-t-elle ?

Doc 2 page 71 : Que pouvez-vous observer dans le nord-ouest de l’Europe entre 900 et 1300 ?

La forêt disparaît progressivement entre 900 et 1300 dans le nord-ouest de l’Europe.

I. La transformation de l’espace rural au Xe siècle.

doc 2 page 71 et doc 1 page 74 -3 page 75 : Quel nom porte ce phénomène et quels progrès le permettent ?

Ce sont les défrichements. L’invention de la hache de fer et la charrue le permettent.

doc 2 et 3 page 71

La population européenne a augmenté entre 900 et 1300 : de 23,5 millions d’habitants à près de 60 millions pour s’installer là où la forêt a disparu.

Choisir une innovation technique et expliquer son rôle pour les paysans au MA. (p 74-75)

Au Moyen Age, la terre est tout. Elle est la base de la vie matérielle, la source de la richesse et de la puissance. Aux alentours de l’An Mil la terre est mal exploitée. Les hommes vivent à la limite de la famine. Dès le milieu du Xe siècle, un effort est entrepris. Les campagnes se transforment. La population augmente et il faut défricher de nouvelles terres. La multiplication des moulins à eau et l’apparition du moulin à vent au XIIe siècle épargnent de la main d’œuvre. L’usage croissant du fer dans l’outillage agricole(charrue à roue ou avant-train (page 78)) soutient l’effort des défricheurs. Le sol est mis en jachère.

Famine : manque total d’aliments pouvant provoquer la mort

Défricher: détruire volontairement l’espace boisé pour y cultiver de nouvelles terres.

Jachère : un champ laissé sans culture pour permettre au sol de se reposer.

Cela permet la création de nouveaux villages : exemple des Essarts. Ce mot signifie à l’origine une terre défrichée d’où l’on a ôté toutes les broussailles par arrachement ou brûlage.

II. Un espace rural organisé en seigneuries

activite-seigneurie-de-wismes

1) La seigneurie est située dans le nord du royaume de France en Artois.

2) Une réserve et les tenures appartiennent au seigneur mais les tenures sont cédées aux paysans contre des taxes et des corvées. (un impôt, un loyer au sens moderne)

3) Bâtiments : moulin du seigneur, église, château, maisons du village

4) Autres éléments : Bois, réserve, tenures, chemin de terre

5) Le château domine le territoire de la seigneurie

6) Le seigneur détient le pouvoir de commandement (ban), un pouvoir militaire (défense du territoire), pouvoir judiciaire (juger les paysans et le condamner au gibet), pouvoir économique (lever les redevances, propriétaire des terres).

Travail = Corvée Redevance en nature Redevance en argent
Nettoyer les fossés du château. Donner des moutons, des poules, des porcs. Payer le droit de cuisson du pain.
Labourer la terre du seigneur Payer le champart au seigneur. Payer le cens
Porter le foin au manoir De la farine
Moissonner (récolter dans) les champs et les prés du seigneur

La seigneurie est un ensemble de terres sous l’autorité du seigneur où vivent les paysans. Elle se divise en deux parties : la réserve et les tenures.

Le seigneur peut être dit laic (un comte) ou ecclésiastique (un abbé). Il apporte une protection aux paysans en échange du paiement de taxes (pour utiliser les moulins à eaux, les fours)

Le village est organisé autour de l’église et du cimetière.

B) Des relations entre paysans et seigneurs qui évoluent

Doc 5 page 79 et doc 2 page 88

Parfois les paysans se révoltent contre les seigneurs quand ils ne les protègent pas assez et/ou lorsque la pression de l’impôt est trop forte comme la Grande Jacquerie en 1358.

Doc 3 page 79 : Quels avantages accorde l’abbé Arnoud aux paysans de Ferrières en Gâtinais ?

L’abbé Arnoud accorde la liberté aux paysans en échange du paiement d’un impôt.

Les villageois forment une communauté qui s’organise autour de la paroisse. Au XI° siècle, la majorité des paysans sont libres et appelés vilains. Certains sont toujours attachés à la terre. Ce sont les serfs. Ils sont tous soumis au seigneur. Pour exploiter de nouvelles terres et agrandir la seigneurie, des seigneurs accordent des libertés et des avantages rédigés dans une charte de franchises.

Charte de franchises : document écrit par le seigneur qui fixe les taxes, les corvées et les droits des paysans.

III. Les seigneurs dominent la société du Moyen-Age

La féodalité désigne des liens entre un seigneur et son vassal (en échange d’une terre appelée fief).

A. Comment s’organise la société féodale ?

Le seigneur s’entoure de vassaux pour contenir un territoire plus vaste et s’assurer des alliances solides.

Doc 2 page 72 : Comment se déroule la cérémonie de l’hommage ?

D’abord le vassal fait hommage au seigneur (les mains jointes). Puis le vassal prête serment sur des reliques. Enfin, le seigneur donne le fief (image du bâton, épi de blé).

Le seigneur doit au vassal :

– une terre appelée fief

– la défense en justice

– la protection

Le vassal doit au seigneur :

– aide militaire (40 jours par an)

– aide financière => pour les moments importants de la vie du seigneur

=> payer la rançon si le seigneur est capturé

=> pour le départ du seigneur en croisade

– le conseil

Le vassal devient lui-même détenteur d’une terre : un fief sur laquelle il devient seigneur à son tour…

Fief : terre accordée par un suzerain à un vassal

Hommage : cérémonie au cours de laquelle un vassal s’engage à servir un autre seigneur, le suzerain.

Vassal : Homme qui a prêté hommage à un seigneur

B) L’Eglise présente partout dans la société féodale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :