Chapitre 2 : La répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde

Chapitre 2 : La répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde

Connaissances :

Je sais définir les mots suivants

richesse pauvreté inégalité PIB/hab IDH PMA ségrégation spatiale ghetto □ extrême pauvreté pays émergent bidonville

Je connais :

les différents critères pour mesurer la richesse et la pauvreté

Méthode :

Réaliser un croquis de paysage et un schéma

Utiliser un document (carte, graphique, texte) : prélever et exploiter des informations

Situer sur un planisphère les ensembles régionaux les plus riches de la planète, les principaux pays émergent et quelques pays les moins avancés.

Réflexion

Je sais expliquer :

l’inégale répartition de la richesse à l’échelle mondiale

des inégalités sociales à l’échelle locale dans un pays développé et dans un pays en développement

pourquoi la lutte contre la pauvreté est un enjeu majeur du XXIe siècle.

la différence entre richesse et développement

Quelles sont les principales inégalités de richesse et de développement dans le monde ?

I. Comment mesurer la richesse et la pauvreté dans le monde ?

A. Mesurer et classer la richesse avec des critères économiques.

Rappel : C’est une carte par anamorphose : Cette fois-ci, les carrés sont proportionnels à la richesse du pays et la couleur indique la « richesse rapportée au nombre des habitants ».

Deux indicateurs servent à mesurer la richesse :

PIB par habitant : c’est la richesse créée en un an dans un pays, divisé par le nombre d’habitants

PIB par État : la richesse produite par un pays.

1) Quels sont les trois états les plus riches du monde (PIB/état) ?

Parmi les Etats les plus riches se trouvent les Etats Unis, l’Allemagne et le Japon.

2) Quelles sont les trois régions du monde les plus riches ?

Amérique du Nord, Europe et Asie de l’Est

3) Où le PIB par Etat est-il le plus faible ?

Le PIB par Etat et par habitant est le plus faible en Afrique.

4) Quel est le point commun géographique de ces pays ?

Ils sont parmi les plus petits Etats de l’Europe à l’exception de la Norvège.

6) Chine et Inde sont des pays émergents car ils semblent riches si on mesure le PIB par Etat mais rapporté à leur population, le niveau de vie est faible.

B- Mesurer et classer la richesse avec des critères qualitatifs différents

B) Mesurer et classer la richesse selon le niveau de développement

Le PIB n’est pas un indicateur suffisant pour évaluer la richesse et la pauvreté. Si on veut évaluer le bien-être d’une population, il faut aussi s’intéresser à la manière dont les richesses sont réparties ou utilisées. On a proposé un nouvel indicateur. Son acronyme est  IDH  = indice de développement humain. L’IDH est calculé depuis 1990 par le PNUD : Programme des Nations Unies pour le développement.

Fiche idh fort et faible à compléter

corrigé carte IDH fort et faible

On retiendra comme critères pour mesurer la pauvreté : l’alphabétisation, la mortalité infantile, l’accès à une alimentation saine, à l’électricité, à l’eau potable…

Alphabétisation : le fait de savoir lire et écrire.

Richesse : pour les habitants : l’abondance de biens et de revenus

Pauvreté : insuffisance de revenus entraînant des privations et l’incapacité pour une population de satisfaire ses besoins.

II- Les inégalités de richesses et de développement à l’échelle nationale et locale.

Graphique:

graphique-repartition-des-richesses

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/19/la-concentration-des-richesses-dans-le-monde-en-graphiques_4558914_4355770.html

Source : projections réalisées par l’ONG Oxfam à partir des données du Crédit Suisse en 2015.

A l’échelle mondiale, les inégalités de richesses et de développement sont importantes.

De nos jours, 840 millions de personnes ( 1 sur 9) vivent dans l’extrême pauvreté, tandis quune minorité (1%) détient la moitié de la richesse mondiale.

1, 90 dollar par jour: C’est la limite de revenus en dessous de laquelle on est considéré comme pauvre (seuil de pauvreté) en 2016.

Inégalité : différence de richesse et de développement entre des territoires et des individus.

Extrême pauvreté : insuffisance dans l’accès aux besoins essentiels : eau potable, nourriture, logement, soins, éducation.

Les pays riches se situent pour la plupart dans l’hémisphère Nord (sauf l’Australie). La plupart des pays pauvres sont localisés en Afrique, en Asie et en Amérique du sud. Les pays émergents (les BRICS) s’industrialisent rapidement et rattrapent peu à peu les pays développés.

Mais qu’en est-il à l’échelle des pays ?

BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud

A. La pauvreté dans un pays riche et développé : exemple des États-Unis

https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-01-novembre-2018

1) Sur la carte, on constate que des états des USA ont des revenus par habitants plus élevés que d’autres : exemple le Mississippi gagne moins que le Kansas.

2) Manhattan est un quartier riche, Le Bronx est un quartier pauvre.

3) « près de 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté », «  il n’y a pas de travail » ; seulement 1 Starbucks. « vend des vêtements bon marché et on accepte les bons alimentaires »

Ghetto : quartier dégradé d’une ville où se concentrent des populations pauvres et de même origine ethnique, souvent noire ou latino-américaine aux États-Unis.

Dans les pays riches et développés, la pauvreté est liée au chômage et au bas niveau de certains salaires.

B) La pauvreté dans un pays émergent.

Alors que certaines régions du sud-est et du sud du Brésil pourraient se trouver en bonne position dans un classement européen de développement, d’immenses régions du nord et du nord-est présentent toutes les caractéristiques typiques des régions pauvres des pays en développement […]. Là, le taux de personnes vivant dans une pauvreté absolue est presque deux fois plus important que dans le reste du pays. […] Près de 87 % de la population n’est pas reliée au système des eaux usées et 15 % n’a pas l’électricité. Plus de 350 000 enfants et jeunes ne vont pas à l’école et un enfant sur six travaille.

« Le Brésil, champion du monde des inégalités sociales », Caritas Suisse, 10 avril 2014.

3) Le mode de vie de cette famille a évolué concernant le travail : La femme dirige un restaurant et le mari travaille dans une société d’investissement. La famille a deux voitures alors qu’auparavant la femme utilisait un vélo. Ils ont un appartement de cinq pièces et une domestique quand ils dormaient avant dans un dortoir collectif. Ils partent en vacances.

Dans les pays émergents, le niveau de vie a globalement augmenté, les écarts entre riches et pauvres se creusent et des classes moyennes apparaissent.

C. La pauvreté dans un pays pauvre

Dans les pays moins avancés, l’extrême pauvreté peut s’expliquer par des guerres, des épidémies, des crises économiques…

PMA : pays les moins avancés ; Les pays les plus pauvres de la planète. Catégorie définie par l’ONU à partir de trois critères : revenus par habitant, IDH et fragilité économique.

Doc 3 page 216 : Quelles inégalités observe t-on en Haïti ?

La pauvreté est plus importante à la campagne qu’en ville : exemple « seulement 11 % des gens de la campagne […] ont accès à l’énergie contre 63 % dans les villes. 

Rappel de ce qui a été vu en 6e : ils quittent la pauvreté des campagnes même dans les rizières et peuplent les villes de l’Asie du Sud

Leçon: À l’échelle d’un pays, il y a des inégalités sociales : la pauvreté touche plus la campagne que la ville, plus les femmes que les hommes, plus les filles que les garçons.

A l’intérieur d’une même ville, les riches se concentrent en certains endroits, les pauvres – par défaut – dans d’autres (bidonvilles par exemple).

On parle de ségrégation spatiale.

un bidonville : quartier fabriqué avec des matériaux de récupération.

Une ségrégation spatiale : regroupement des personnes de même richesse dans un même espace.

III. Un bilan contrasté

A. Le recul de la pauvreté dans le monde ?

1) Entre 1990 et 2015 comment l’extrême pauvreté a-t-elle évolué ?

Elle diminue partout dans le monde : en 1990, il y avait 36 % de personnes extrêmement pauvres et plus que 12 % en 2015.

Cependant la pauvreté a moins fortement en Afrique subsaharienne (-28%) et a presque disparu en Chine (-94%).

« Nombreux sont ceux qui n’ont pas accès à une convenable, à l’eau potable ou à l’assainissement. La croissance économique rapide dans des pays tels que la Chine et l’Inde a sorti des millions de personnes de la pauvreté, mais ce progrès est aussi réparti de façon inégale. Les femmes sont proportionnellement davantage exposées à la pauvreté que les hommes en ayant moins accès qu’eux au travail rémunéré, à l’éducation et à la propriété.

De même, les progrès ont été plus restreints dans d’autres régions telles que l’Asie du Sud et l’Afrique subsaharienne, qui regroupent 80 % de la population mondiale vivant dans l’extrême pauvreté. Or ce taux devrait encore augmenter du fait des nouvelles menaces liées au changement climatique, aux conflits et à l’insécurité alimentaire.

Les ODD (objectifs du développement durable) sont un engagement ambitieux pour achever ce que nous avons commencé, et ainsi enrayer la pauvreté sous toutes ses formes d’ici 2030.

Cela implique de cibler ceux qui vivent dans des situations de vulnérabilité, d’augmenter l’accès aux services et aux ressources de base, ainsi que de porter soutien aux communautés frappées par les conflits et les catastrophes climatiques.

D’après le PNUD, undp.org. , 2015 (Programme pour le Développement des Nations Unies)

À l’échelle mondiale, la pauvreté recule . Le premier objectif des Nations Unies est de la faire disparaître. Cela signifie permettre à tous d’accéder à de l’eau potable, de la nourriture, à la scolarité, aux soins, et de vivre en paix dans son pays. Dans de nombreux pays, des progrès sont faits en matière de développement et donc d’amélioration des conditions de vie.

Cela dépend aussi de la volonté politique de chaque État et de ses capacités à lutter contre la pauvreté. Des ONG, organisation non gouvernementale, des associations comme celle de l’Abbé Pierre en France luttent contre la pauvreté.

Exemple d’ ONG (Ex : Médecins sans Frontières, Action contre la faim, WWF)

B. La pauvreté en France

En France, on est considéré comme pauvre quand on dispose de moins de 827€ par mois pour vivre, ce qui est le cas de 8% de la population en 2015 : On parle de précarité. Si certains ont un toit, d’autres vivent dans la rue : ce sont des Sans Domicile Fixe.

Carte mentale richesse et pauvreté dans le monde

Fiche de révision richesse et pauvreté à venir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :