Chapitre 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945)

Chapitre 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement (1939-1945)

Savoir utiliser les termes suivants : □ Axe □ Alliés  guerre-éclair  mobilisation totale

guerre d’anéantissement  Shoah  ghetto  Einsatzgruppen □ Déportation

Camps de concentration  centres de mise à mort □ Génocide  Solution finale.

Situer et ordonner dans le temps:  le début et la fin de la Seconde Guerre mondiale les principales dates figurant dans la chronologie  Les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki

Localiser les grands fronts de la 2nde guerre mondiale et les lieux importants : Stalingrad, Pearl Harbor, Auschwitz, Hiroshima.

Expliquer :

pourquoi la Seconde guerre mondiale est une guerre d’anéantissement

ce que sont les génocides des Juifs et des Tziganes.

Il faut avoir en tête les causes de cette nouvelle guerre qui semble inévitable:

    • L’héritage de la Première guerre mondiale : conférence de la Paix à Versailles ayant abouti au traité de Versailles du 28 juin 1919 condamne sévèrement l’Allemagne: ces réparations de guerre sont vécues comme un « diktat » par les Allemands.); Création d’une Société des Nations pour réorganiser les relations internationales. La SDN est initialement composée des 32 alliés, vainqueurs de la Première Guerre mondiale, et de 12 Etats neutres. Des espoirs mais beaucoup d’échecs. L’Allemagne quitte la SDN en 1933.
    • La crise économique des années 30 (chapitre précédent)
    • La montée des régimes totalitaires et plus particulièrement en Allemagne : Hitler chancelier dès janvier 1933 mène une politique militaire agressive. En mars 1935, l’Allemagne annonce officiellement son réarmement : son armée atteint 400 000 soldats, contre un maximum de 100 000 prévu par le Traité de Versailles. Les réunions des autres grandes puissances pour décider de sanctions ne changent rien. Il annexe l’Autriche le 12 mars 1938: c’est l’Anchluss et une partie de la Tchécoslovaquie: les Sudètes en septembre 1938. La reconnaissance du fait accompli à la conférence de Munich fin septembre 1938 par la France et la Grande Bretagne encouragent Hitler à poursuivre son épreuve de force. Il s’empare du reste de la Tchécoslovaquie en mars 1939 et s’assure l’appui du dictateur italien Mussolini en mai 1939.

FM affiche propagande: Cette affiche de propagande est une démonstration de la volonté d’expansion territoriale d’Hitler à l’échelle de l’Europe.

La signature du pacte germano-soviétique, le 23 août 1939, sanctionne l’échec des diplomaties française et anglaise et rend la guerre pratiquement inévitable. Hitler a désormais les mains libres à l’Ouest. Déclarée le 3 septembre 1939 à la suite de l’agression allemande contre la Pologne, elle prend, avec l’attaque de l’URSS par Hitler le 22 juin 1941, la forme d’une « guerre d’anéantissement » sur le front de l’Est.

Pourquoi la Seconde Guerre mondiale est-elle une guerre d’anéantissement ?

I. Un conflit aux dimensions planétaires.

A) Les principaux fronts de la guerre.

Cette guerre engage plusieurs pays en Amérique du Nord, les combats ont lieu surtout en Europe, mais aussi en Asie et en Afrique. C’est aussi une guerre marine (exemple dans le Pacifique). Les colonies participent aussi à la guerre.

Alliés : Royaume-Uni, France (occupée dès 1940), l’URSS (dès juin 1941), États-Unis (dès décembre 1940): représentés en vert sur la carte

Axe : Allemagne, Italie et Japon représentés en rouge et rose pour leurs alliés sur la carte.

B) Chronologie de la Seconde guerre mondiale

https://www.youtube.com/watch?v=OJ0gZNmF63c => les Grandes étapes

https://www.lumni.fr/video/demarrage-de-la-seconde-guerre-mondiale-apocalypse-la-seconde-guerre-mondiale

https://www.lumni.fr/serie/apocalypse-la-deuxieme-guerre-mondiale

Fiche élève à compléter:  frise des phases de la guerre

corrigé des phases de la guerre

1er septembre 1939 => Attaque de la Pologne par l’Allemagne.

3 septembre 1939 : le Royaume Uni et la France déclarent la guerre à l’Allemagne.

Juin 1941 => Attaque de l’URSS par l’Allemagne (Opération Barbarossa)

7 décembre 1941 => attaque de Pearl Harbor par les Japonais: Entrée en guerre des USA.

TOURNANT DE LA GUERRE

Novembre 1942 => Débarquement des alliés au Maghreb

Août 1942 – Février 1943 => Bataille de Stalingrad (front russe)

et guerre du Pacifique.

6 juin 1944 => Débarquement en Basse Normandie : Opération Overlord

15 août 1944 => Débarquement Provence

8 mai 1945 => Capitulation de l’Allemagne.

6 et 9 Août 1945 => Bombardement atomique du Japon (Hiroshima et Nagasaki)

2 septembre 1945 : capitulation japonaise.

On parle de guerre éclair entre septembre 1939 et juin 1940 : la Blitzkrieg

guerre éclair : guerre offensive, courte et brutale, grâce à l’action combinée des avions et des chars.

II. Une guerre qui nécessite une mobilisation totale

A/ UNE MOBILISATION HUMAINE ET ÉCONOMIQUE

Plusieurs millions de soldats sont mobilisés (URSS, USA, Allemagne, Japon). C’est une guerre de masse. Une économie de guerre est mise en place :

Travail des femmes : les soldats américains au front dans le Pacifique ou en Europe sont remplacés par les femmes.

Reconversion des usines : en URSS, pour battre l’Allemagne, mobilisation de toutes les ressources économiques pour faire des chars, des avions, etc.

Pillage économique des pays occupés par les nazis ou les Japonais

B/ UNE MOBILISATION IDÉOLOGIQUE

La Seconde Guerre mondiale est une guerre idéologique : elle oppose des camps aux idées différentes :

– Les Alliés : accusent l’Axe d’être le camp des dictatures, du racisme… Ils défendent les thèmes de la démocratie et des libertés.

L’Axe : l’Allemagne dénonce le « complot juif » . Les moyens utilisés : la propagande par tous les médias.

C/ UNE MOBILISATION SCIENTIFIQUE

La Seconde Guerre mondiale est une guerre qui associe étroitement scientifiques et militaires :

USA : développement de l’armement atomique (projet Manhattan).

– En Allemagne, les scientifiques allemands sont au service de la politique d’anéantissement des Juifs.

mobilisation totale  : utilisation de toutes les forces militaires, économiques et humaines disponibles et de la propagande pendant une bataille ou une guerre

III. Une guerre d‘anéantissement

La Seconde Guerre mondiale est une guerre d’anéantissement car les États en conflit ont eu pour objectif de détruire l’adversaire, sans distinction entre civils et militaires.

A/ UNE GUERRE D’ANÉANTISSEMENT POUR ÉCRASER L’ADVERSAIRE

Du fait des armements très meurtriers…

Etude de la Bataille de Stalingrad

La_bataille_de_Stalingrad__fiche_eleve_

La_bataille_de_Stalingrad__fiche_eleve_ le corrigé.dotx

1° Des combats très violents pour les soldats

Acharnement des combats comme à Stalingrad entre Soviétiques et Allemands ou dans le Pacifique entre Américains et Japonais.

La Bataille de Stalingrad a lieu de juillet 1942 à 31 janvier 1943 (pour rappel, l’URSS est attaquée depuis le 22 juin 1941 par l’Allemagne nazie: c’est l’opération Barbarossa).

Il y a des gisements du Caucase à atteindre pour la Weirmacht.

C’est la VIe armée dirigée par le général von Paulus qui s’attaque à Stalingrad.

Le 23 août la ville est bombardée et détruite par 600 bombardiers

40 000 habitants sont tués

La bataille de Stalingrad est vécue par les soldats des deux côtés comme une guerre urbaine. Elle est conquise rue par rue à l’automne 1942.

19 novembre : deux armées soviétiques se dirigent vers Stalingrad.

On parle d’anéantissement car le but est d’épuiser l’ennemi et les dirigeants sont très clairs à ce propos. Hitler interdit à Paulus de battre en retraite

« Plus un pas en arrière » dit Staline de son côté

90 000 soldats survivants

400 000 allemands sont morts et 120 000 ont été fait prisonniers.

Le tournant de la victoire a eu lieu trois mois plus tard.

2 millions de personnes ont péri à Stalingrad.

Dans le Pacifique: La guerre commence dès 1939 car les Japonais veulent étendre leur empire dans le Pacifique. Ils s’emparent dans un premier temps de l’Indochine française dès 1940 grâce à un embargo. Les Britanniques perdent aussi le contrôle de leurs colonies dans le Pacifique. Tout s’accélère fin 1941 avec l’influence grandissante du premier ministre Hideki Tojo qui est partisan d’une guerre contre les Etats Unis. Le 7 décembre 1941, « jour d’infamie » selon le président Roosevelt, une base américaine à Pearl Harbor dans les îles d’Hawai est attaquée par l’aviation japonaise. C’est ensuite au tour des Philippines, de Hong Kong, de la Malaisie. Contre attaque américaine avec ses porte -avions dès la bataille de la mer de Corail du 4 au 8 mai 1942 qui est une réussite. Les Japonais tente une contre offensive à Midway mais les Américains l’emportent de nouveau en coulant 4 porte avions japonais contre un de perdu. Autre tournant pour les Alliés, la victoire américaine à Guadalcanal, bataille à la fois marine et terrestre entre août 1942 et février 1943. Le général Mac Arthur veut reprendre ensuite les Philippines et poursuit sa progression dans le Pacifique.

Ci dessous le lien vers le podcast d’une émission dédiée à la guerre du Pacifique.

https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-04-octobre-2012

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’URSS a ainsi perdu plus de 8 millions de soldats. L’Allemagne plus de 3 millions.

2° Les civils ne sont pas épargnés

Les villes sont massivement bombardées : Londres, Berlin, Stalingrad… Dans le Pacifique, au Japon, les Américains lancent deux bombes atomiques sur Hiroshima le 6 août  et Nagasaki le 9 août 1945 qui tuent respectivement 140 000 et 80 000 personnes.

C’est une décision du président Harry Truman. C’est l’aboutissement du projet Manhattan (le programme de recherche nucléaire lancé par Roosevelt en 1939), et la volonté du nouveau président d’asseoir son autorité. Les Japonais étaient prêts à se rendre à condition de garder leur empereur: Hiro Ito. Un ultimatum leur a été lancé à la conférence de Postdam le 26 juillet exigeant une capitulation sans conditions, sans quoi le Japon »subira une destruction rapide et totale »

Little Boy est larguée le 6 août 1945 à 8h15 par le bombardier B-29 Enola Gay. La bombe explose à 580m d’altitude et libère une boule de feu de plus de 200 m de diamètre et une onde de choc qui se déplace à 3000 mètres par seconde. 70% des bâtiments sont détruits dans un rayon de 3 kilomètres. 70 000 personnes furent instantanément rayées de la surface de la terre. Les survivants tentèrent de se réfugier vers les collines et les rivières. Leurs vêtements et leur peau étaient en lambeaux. Soixante-dix mille d’entre eux allaient mourir de leurs brûlures dans les heures et les jours qui suivirent

La répression est aussi féroce contre les populations civiles occupées comme en Chine par les Japonais (16 millions de civils tués). Les résistants dans les pays occupés sont torturés ou assassinés.

B/ UNE GUERRE D’ANÉANTISSEMENT POUR ÉLIMINER DES POPULATIONS

Fiche 1 : Le transfert de populations juives dans les ghettos: exemple de celui de Cracovie

Dès 1940, les Juifs de Pologne sont regroupés dans des ghettos. Ils sont enfermés comme dans une prison, doivent porter un brassard ; meurent de faim et de maladie (le typhus)

Plan de Cracovie et de ses environs (1942-1944) ©United States Holocaust Memorial Museum (USHMM)

64 000 personnes juives vivent à Cracovie avant la guerre soit 27% de la population. Aujourd’hui la communauté juive compte 130 membres.

Le 6 septembre 1939 à 6h30 arrivée des Allemands. Les comptes bancaires sont bloqués dès le 20  novembre, le Tramway est séparé dès le 1er mars 1940. Les synagogues sont fermées. Confiscation des entreprises juives. Attaque des juifs orthodoxes avec les papillotes.

mai  1940 les Juifs qui ne travaillaient pas ont dû quitter la ville. Ils faisaient tout pour ne pas partir.

Principale porte d’accès au ghetto de Cracovie, rue Limanowski

3 mars 1941 on annonce un quartier d’habitation pour les juifs à Podgorze.12 000 personnes y sont regroupées le 20 mars. Le ghetto est surpeuplé. 2m2 pour une personne puis 1 fenêtre pour 3 personnes. Parfois 17 personnes avec une seule toilette. La nourriture est rationnée. 4 catégorie de rationnement : pour les Allemands, les Ukrainiens, les Polonais et les Juifs. Le trafic de la nourriture se développe. Abattoir clandestin pour abattre la viande casher.

A partir de juin 1942, environ 7000 personnes sont déportées du ghetto de Cracovie vers le centre de mise à mort de Belzec.

27 28 octobre 1942 2e phase de déportation. Amon Göth est envoyé pour devenir le commandant du camp de travail forcé de Płaszów qui vient d’être construit.

Decembre 1942 la rue divisait le ghetto en 2. Ceux qui travaillaient ou non.

Amon Göth a accéléré la fin du ghetto.

14 mars 1943. Le ghetto est liquidé. Les habitants du ghetto restants déplacés à Birkenau.Ceux qui s’étaient cachés (253) sont fusillés dans le cimetière juif.

Concernant le ghetto de Varsovie, le témoignage de Wladyslaw Szpilman dans son oeuvre autobiographique Le Pianiste, publiée en 1998 et portée à l’écran par Roman Polanski en 2002 est précieux.

« La vie dans le ghetto était d’autant plus atroce qu’elle gardait les apparences de la liberté, au contraire. Il suffisait de descendre dans la rue pour avoir l’impression trompeuse de se trouver au milieu d’une ville comme les autres. »

Scène du film de Roman Polanski montrant l’acteur Adrian Brody au premier plan dévasté par la liquidation du ghetto que le cinéaste a représenté par l’accumulation de meubles extraits des maisons et de valises.

Ghetto : quartier fermé d’une ville où sont isolés les Juifs.

Fiche 2 : les Einsatzgruppen

Début octobre 1941 eurent lieu des exécutions de masse de Juifs à Moghilev. Le secrétaire de police Walter Mattner, originaire de Vienne, y participa et le 5 octobre 1941, dans une lettre à sa femme, il écrit :

«J’ai donc participé à la grande mort en masse d’avant-hier. Pour les premiers véhicules [apportant les victimes], mes mains ont un peu tremblé quand j’ai tiré, mais on s’habitue à ça. À la dixième voiture, je visai calmement et je tirai de façon sûre sur les femmes, les enfants et les nourrissons nombreux. En pensant que j’avais aussi deux nourrissons à la maison, avec lesquels ces hordes feraient la même chose, sinon dix fois pire. La mort que nous leur avons donnée était belle et courte comparée [aux] souffrance infernales des milliers et des milliers [de personnes] dans les geôles de la GPU (police politique soviétique). Les nourrissons volaient en grands arcs de cercles et nous les faisons déjà éclater en vol avant qu’ils ne tombent dans la fosse et l’eau. En finir seulement avec ces brutes, qui ont jeté toute l’Europe dans la guerre et qui, aujourd’hui encore attisent en Amérique […].

cité d’après Christian Gerlach, Kalkulierte Morde. Die deutsche Wirtshafts- und Vernichtungspolitik in Weißrußland, Hambourg, Hamburger Edition, 1999, 1232p. .588-589.

 À partir de 1941, les Einsatzgruppen éliminent massivement les Juifs et Tziganes. Cela coincide avec l’opération Barbarossa qui vise à attaquer l’URSS. Les Einsatzgruppen sévissent en Europe de l’Est. (300 000 personnes massacrées à Babi Yar en Ukraine ( le 29 sept 1941). Ils creusent des fosses pour enterrer les Juifs tués d’une balle dans la nuque.

Einsatzgruppen : groupes mobiles chargés de massacrer des civils, principalement les Juifs, après le passage de l’armée allemande en Pologne et sur le front Est.

Fiche 3 : Les centres de mise à mort.

Extrait du protocole de la conférence de Wannsee1

« L’émigration a désormais cédé la place à une autre possibilité de solution : l’évacuation des Juifs vers l’est, solution adoptée avec l’accord du Fuhrer […]. La solution finale du problème juif en Europe devra être appliquée à environ 11 millions de personnes […]. Dans le cadre de la solution finale du problème, les Juifs doivent être transférés sous bonne escorte à l’Est et y être affectés au service du travail […]. Il va sans dire qu’une grande partie d’entre eux s’éliminera tout naturellement par son état de déficience physique. Le résidu qui subsisterait en fin de compte – et qu’il faut considérer comme la partie la plus résistante — devra être traitée en conséquence. »

  1. Cette réunion s’est tenue le 20 janvier 1942 à Wannsee, près de Berlin, en présence des hauts dignitaires nazis.

Les dignitaires nazis décident de déporter et de les assassiner: ils parlent de « solution finale ».

Les principales déportations vers Treblinka, 1942-1943
©US Holocaust Memorial Museum

Docs ci dessus sur Treblinka, mis à disposition par Iannis Roder lors d’un stage avec le Mémorial de la Shoah. Le site de Treblinka a fonctionné pendant 1 an et a été démantelé par les nazis une fois leur oeuvre achevée. Auschwitz est un site qui fait figure d’exception car il a été à la fois un camp de concentration et un lieu de mise à mort.

De la fin juillet 1942 à septembre 1943, on estime à 925 000 le nombre de Juifs exterminés à Treblinka.

Source : https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/treblinka

 Après la conférence de Wannsee en janvier 1942, décision est prise d’exterminer tous les Juifs de l’Europe occupée avec les centres de mise à mort en Pologne : Auschwitz-Birkenau, Treblinka… Les nazis utilisent notamment des chambres à gaz. Au total, près de 6 millions de Juifs et plus de 200 000 Tziganes ont été exterminés. Pour les Juifs, le génocide est appelé Shoah .

centre de mise à mort : Espace clos et organisé destiné à l’assassinat immédiat de groupes de population juive et tzigane.

Shoah : terme hébreu (« catastrophe »), employé pour désigner le génocide des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Génocide : massacre commis dans l’intention de détruire tout un peuple.

Conclusion: Au total, la Seconde guerre mondiale a fait entre 50 et 60 millions de morts dont la moitié de civils ! Aux procès de Nuremberg (Allemagne) et de Tokyo (Japon) pour juger les responsables des massacres, on crée le terme judiciaire de « crimes contre l’humanité » ! 

Bilan : Une guerre mondiale aux enjeux nationaux et idéologiques

Une guerre d’anéantissement

Les enjeux nationaux :

=> les puissances de l’Axe : détruire des États (la Tchécoslovaquie, l’Albanie, la Pologne, les Pays-Bas, la Yougoslavie…) ou dominer des États même si ces derniers conservent les apparences d’une organisation politique autonome (la Norvège, la France…).

=> Les Alliés : détruire les dictatures pour faire triompher la liberté et la démocratie

– Les enjeux idéologiques :

=> Conceptions idéologiques et politiques qui s’opposent : fascismes / communisme ; fascismes / démocraties

Propagande intense dans les deux camps montre ses enjeux idéologiques visant à impliquer toute les populations dans cette guerre totale. Ex : dessins animés de Walt Disney destinés aux enfants, films de propagande, affiches (figure du Juif sur des affiches antisémites qui contrôle la puissance américaine)

 

– Des nouveaux buts de la guerre : l’anéantissement

=>Anéantissement de l’Union soviétique menée par Hitler dans la destruction physique de ses adversaires (ex : torture, exécutions systématiques des commissaires politiques soviétiques prisonniers)

=> Les territoires ravagés par les combats acharnés (Stalingrad, la reconquête du Pacifique)

=> Voulu et obtenu par les Alliés avec la capitulation sans conditions des régimes vaincus (Allemagne et Japon) et la destruction de leur organisation politique.

=> Les crimes de masse que constitue le génocide des Juifs et des Tziganes, populations dont la destruction totale est voulue, organisée et mise en œuvre par le régime nazi antisémite et raciste.

=> Bombardement des villes et utilisation de l’arme atomique à Hiroshima et Nagasaki

fiche de révison 2nde gm

Les textes et documents utilisés pour présenter l’anéantissement de la population juive sont extraits des formations que j’ai pu suivre au Mémorial de la Shoah à Paris mais aussi en voyage d’étude à Cracovie et Auschwitch en compagnie d’historiens éclairés sur le sujet. Sur le blog, je tâcherai aussi de publier mes notes dans un onglet dédié aux formations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :